jus frais vert plein potentiel de vie

Les jus frais à l’extracteur : trucs et astuces

Les jus frais : plaisir et sante

Il n’y a rien de bien compliqué en soit, il suffit de connaitre quelques bases et ensuite, c’est un vrai régal de boire des jus frais régulièrement ! Un concentré de principes actifs, de micro-nutriments habituellement largement absents d’une alimentation conventionnelle, qui plus est directement assimilables par notre corps (pas de digestion). Mais aussi une vraie source de plaisir et des saveurs variées ! Certains jus peuvent être plus forts en goût, moins agréables à boire, moins fruités parce que vraiment centrés sur le nettoyage du corps, sans réelle préoccupation du plaisir gustatif : tout dépend de ce que nous recherchons. Le but de cet article est de vous donner quelques conseils simples mais efficaces pour vous aider à faire vos jus frais facilement.

Après avoir lu mon article sur le choix d’un extracteur, vous avez peut-être fait votre choix et vous voilà prêt à extraire du jus à tour de bras ! Ou plutôt de vis… sauf si vous avez choisi un bon vieux modèle manuel ! Cet article a pour but de vous donner les clés pour bien débuter et allier plaisir et santé avec les jus frais. Voici les principes de base pour réaliser de bons jus fraichement pressés.

les proportions conseillées : 1/3 – 2/3

Je vous conseille de préparer vos jus en respectant au mieux les proportions suivantes :

  • 1/3 de fruits
  • 2/3 de légumes

Vous pouvez peser les fruits et légumes au début pour vous faire une idée des proportions et ensuite vous le ferez à vue d’œil, approximativement, il ne s’agit pas d’être d’une précision d’orfèvre non plus ! Ce qui est important à retenir en tout cas, c’est qu’il est préférable d’avoir plus de légumes que de fruits dans vos jus.

Ceci pour plusieurs raisons :

  • les fruits en jus, dépourvus de leurs fibres, ont un indice glycémique élevé et auront donc tendance augmenter fortement la glycémie dans le sang provoquant divers désagréments (frilosité, fatigue…). Les légumes joueront un rôle tampon qui équilibrera le jus.
  • les fruits accélèrent la détoxination : trop de jus de fruits peut donner une trop forte réaction de détoxination du corps (trop de toxines remises en circulation) qui peut être néfaste si l’élimination ne suit pas (transit ralenti, reins qui filtrent mal…) mais également une sensation de froid après avoir bu le jus. Les légumes servent alors à reminéraliser un maximum et reconstruire pour calmer le jeu.

En ce qui me concerne, j’aime bien utiliser une base de pommes pour les fruits et un peu de citron pour la conservation. Les pommes pour leurs vertus douces et bienfaisantes pour l’intestin. Vous pouvez utiliser selon vos goûts d’autres fruits juteux, du raisin, des agrumes notamment en sachant que les agrumes sont plus « détox » que les pommes (à part les clémentines ou mandarines qui sont plus douces).

jus frais plein potentiel de vie
Différentes saveurs, différentes couleurs

Quelles pommes choisir ?

Des pommes oui, mais pas n’importe lesquelles ! J’ai entendu déjà trop de personnes me dire : « mais les pommes ça ne va pas, elles font de la purée ! » Et j’avais le même problème quand j’étais un novice des jus frais ! Il faut bien choisir ses pommes : prendre des pommes juteuses et pas des pommes trop mûres (pas molles). Le problème c’est que dans toutes les variétés de pommes qui existent, ce n’est pas facile de s’y retrouver ! Grâce à mon expérience, je peux vous livrer ci-dessous les variétés de pommes qui sont juteuses d’origine quand elles sont fraiches :

  • Fuji : pour moi une des meilleures pomme à jus, fruitée et très juteuse, vraiment un excellent rendement
  • Jonagold : j’ai le souvenir de Jonagold d’un petit producteur de l’isère qui étaient excellentes en goût et très juteuses, un très bon rendement également
  • Pinova : pommes juteuses mais qui manquent un peu de sucre et de goût
  • Ariane : petites mais juteuses !
  • Goldrush : l’avantage est qu’elles arrivent plutôt en fin de saison
  • Pilot : juteuse mais peu sucrée
  • Granny smith : un peu déçu car peu de goût et pas forcément si juteuse
  • Golden : rendement moyen en jus mais goût parfumé agréable
  • Crips, crips pink : juteuse mais manque de fruité à mon goût
  • Royal Gala : pomme de début de saison très sucrée et assez juteuse
  • Cox : essayée par hasard à l’instinct et assez satisfait
  • Braeburn : juteuse et acidulée

A noter que pour toutes les pommes, il est important de les choisir fermes : toutes les pommes qui commencent à flétrir même si elles sont de variétés juteuses feront de la purée dans l’extracteur. La liste ci-dessus n’est pas exhaustive, vous pouvez tester des pommes « sauvages » dont vous ne connaissez pas la variété, certaines sont parfois toutes petites mais très juteuses ! Si vous découvrez de nouvelles pommes juteuses, merci de laisser des commentaires afin d’en faire profiter tout le monde ! Plus la liste sera longue, plus on aura de choix durant la saison !

jus choisir pommes plein potentiel de vie
Bien choisir des pommes juteuses

quelques recettes de jus faciles et approuvées

Pour faire simple, une petite liste de jus frais que j’ai l’habitude de faire tout au long de la saison. Il est important de varier les jus frais afin de bénéficier de différents bienfaits en fonction des fruits ou légumes utilisés. Je ne le mentionne pas à chaque jus mais si vous ne consommez pas le jus frais tout de suite, il est préférable d’ajouter 1/2 citron à 1 citron pour la conservation et le mettre à l’abri de la lumière.

  • Le jus de base « POMMES-CAROTTES » : 3 pommes / 6 à 8 carottes (vous pouvez aussi ajouter du gingembre pour donner du peps)
  • Le jus vert facile « POMMES-CAROTTES-CELERI » : 3 pommes / 2 carottes / 6 à 8 branches de céleri / gingembre
  • Les jus « VERTS ONCTUEUX » base pommes-carottes :
    • 3 pommes / 2 carottes / 1 saladier d’épinards
    • 3 pommes / 2 carottes / 1 saladier d’orties entières
    • 3 pommes / 2 carottes / 2 blettes entières
  • Le jus « FRAMBOISE » pour le foie : 3 pommes / 3 carottes / 2 grosses betteraves / curcuma / gingembre
  • Le jus spécial « REINS » : 3 pommes / 3 carottes / 2 à 3 bottes de persil
  • Le jus pour les « BRONCHES et POUMONS » : 3 pommes / 2 carottes / 1 saladier de feuilles de chou kale ou chou frisé / curcuma / gingembre
  • Le jus « MOUTARDE » qui dépote : 3 pommes / 1/2 choux rouge
  • Le jus « APERITIF » : 3 pommes / 3 fenouils / 3 petits morceaux de gingembre (ou plus)
  • Le jus « DÉSALTÉRANT » : pastèque bio avec la peau / feuilles de menthe fraiches ou de basilic (1 grosse poignée)
  • Le jus « VERT DOUX » : 1 gros bulbe de fenouil / 3 branches de céleri / 1 poignée d’épinards / 1 gousse d’ail / 1/2 citron / gingembre
  • Le jus « DIURÉTIQUE » : 3 pommes / 2 carottes / 1 saladier de jeunes feuilles de pissenlit
  • Le jus « ANTI-INFLAMMATOIRE TONIQUE RECHAUFFANT » : 1 citron / 1 moitié de petit piment frais (ou piment en poudre) / 3 bons morceaux de gingembre / 4 bons morceaux de curcuma – Attention, mélanger la totalité dans environ 1/2 litre d’eau pour diluer sinon c’est très fort ! Utile quand on commence à tomber malade.

Les quantités notées ici sont à titre approximatif car il y a plusieurs variables : taille des fruits et légumes, fraicheur, rendement en jus. Si besoin vous pouvez faire des ajustements. Si vous avez des fanes de radis, de betteraves, de fenouils… n’hésitez pas à les passer dans le jus ! Elles sont en général bourrées de propriétés actives !

jus frais plein potentiel de vie
Un jus coloré

trucs et astuces

Si vous utilisez des orties ou des plantes sauvages (pissenlit, plantain, chardon marie…), bien les rincer à l’eau claire pour enlever les éventuels insectes ou autres résidus. La fraicheur et la richesse des plantes sauvages donnera des jus bourrés de principes actifs à condition que les plantes soient cueillies dans des lieux préservés de sources de pollutions (routes, engrais…).

Ne vous embêtez pas à couper les fruits et légumes en petits morceaux : coupez les grossièrement en laissant les pépins et selon la largeur de l’embouchure de votre extracteur, il s’occupera du reste ! Pour les branches de céleri, vous pouvez même passer des branches entières. Si vos fruits et légumes sont bio, pas besoin d’enlever la peau, et un simple rinçage à l’eau claire suffit. Pour les citrons, vous pouvez les passer avec la peau pour profiter des huiles essentielles (pour l’orange par contre évitez : les huiles essentielles sont trop puissantes).

La peau de pastèque, la peau des agrumes peuvent passer dans un extracteur de bonne qualité mais par contre le filtre s’usera plus vite car la pression exercée dessus sera plus forte. Néanmoins vous pouvez trouver des pièces détachées à prix abordable (environ 20 € le filtre).

Filtrez vos jus deux fois si il le faut : une fois avec le tamis du récipient de l’extracteur et une fois avec une passoire afin d’enlever un maximum de fibres et de rendre le jus vraiment directement assimilable sans aucune digestion.

Si vous vous sentez prêt ou que vous voulez faire un gros travail de reminéralisation, vous pouvez tester les jus frais entièrement verts : il suffit de remplacer les pommes par des légumes assez juteux comme le concombre. Si vous cultivez de l’herbe de blé ou d’orge, vous pouvez faire du jus pur fraichement pressé à boire tout de suite car il s’oxyde très vite. L’herbe de blé est un reminéralisant et un détoxifiant très puissant de l’organisme.

Pour ajouter un côté antiparasitaire puissant, vous pouvez ajouter 1 à 2 gousses d’ail dans n’importe quel jus frais, le goût en sera franchement modifié mais les amateurs d’ail apprécieront d’autant plus que cela relève les jus 100 % légumes qui passeront mieux ainsi.

Dans tous les cas n’oubliez pas qu’on ne boit pas un jus frais « cul sec » ! Prenez le temps de le faire « rouler » en bouche et ne pas boire la totalité d’un coup : vous l’assimilerez mieux ! Soyez bien à l’écoute de votre corps également lorsque vous buvez un jus frais : ressentez les effets que cela produit et questionnez vous, cela peut vous donner des pistes sur certains organes qui ont des faiblesses.

Attention certains jus (jus verts sans fruits, à base de choux, d’agrumes…) peuvent entrainer des réactions parfois violentes dans le corps. C’est pourquoi il est important d’être à l’écoute de son corps et réduire les doses, diluer avec de l’eau ou adoucir un jus avec des pommes et le boire lentement pour éviter les désagréments.

Maintenant plus d’excuses ! Testez les jus frais ! Et adoptez les dans votre quotidien pour un véritable plus au niveau santé ! Posez vos questions dans les commentaires ci-dessous si vous avez besoin de quelques explications supplémentaires, je me ferai un plaisir de vous aider.

Et vous, êtes-vous prêt à passer aux jus frais ? Est-ce que cet article vous a donné envie de tester ? Donnez votre avis !

Restons en contact

Soyez informé de notre actualité et recevez votre cadeau : nos 10 principes clés au service de votre vitalité et de votre épanouissement

2 commentaires sur "Les jus frais à l’extracteur : trucs et astuces"Donnez votre opinion →

  1. bonjour
    j’ai l’extracteur régénère HOR-3001
    la bague graduée de 1à5 doit se trouver à quel position pour avoir plus de jus
    car rien sur le manuel.
    si je mets une orange et une pomme cela fait de la purée?

    si vous le pouvez merci de votre réponse

    1. bonjour,
      je n’ai pas ce modèle sous la main mais normalement sur ce type d’extracteur, plus vous serrez la bague, plus l’extraction du jus est optimisée (je ne sais pas à quelle graduation cela correspond par contre). Si vous mettez une orange et une pomme, ça ne doit pas faire de la purée (sauf si la variété de pomme est très farineuse). Avez-vous bien utilisé le tamis à jus (avec des trous) ? Car il existe aussi un tamis plein sans trous pour réaliser des purées. N’hésitez pas à me donner plus de précisions pour que je puisse vous aider au mieux ! Après renseignement lors d’un salon aujourd’hui, je vous confirme que pour extraire un maximum de jus, il faut placer la bague sur la position 5 surtout pour les fruits et légumes durs et utiliser plutôt les positions basses pour les petits fruits à pépins comme les fruits rouges.

Laisser un commentaire