etreinte amma darshan amour inconditionnel

L’étreinte d’Amma, vivre l’amour inconditionnel

Mon expérience de l’étreinte d’Amma ou Darshan

En quête de l’étreinte d’Amma

Le 26 octobre dernier, j’ai eu l’occasion de vivre une expérience hors du commun. Recevoir l’étreinte d’Amma, aussi appelée Darshan. Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler ni du darshan, ni même d’Amma. Alors attendez ce qui suit, vous allez faire une étonnante découverte. Pour ceux qui la connaissent déjà, peut-être faites-vous partie de ces personnes qui disent avoir été transformés par cette rencontre et qui retournent régulièrement voir Amma (quitte à faire des kilomètres et parcourir le monde de part en part !) et se remettre en contact avec cette femme d’une énergie inouïe. Quel que soit le vécu des participants à cette étreinte, elle ne laisse en tous cas pas indifférent

Comment tout a démarré ? Amma du mythe à la réalité.

Amma, j’étais comme certains d’entre vous, je ne la connaissais pas. Et puis, il y a quelques années, j’ai entendu parler d’elle. Je ne sais même plus comment, ni où. Mais j’avais gardé en tête son nom et l’idée qu’elle était une femme indienne pleine de compassion qui passait sa vie à prendre les gens en souffrance dans ses bras pour leur transmettre tout son amour et ainsi diffuser aide et guérison en eux. Pour moi, elle était une sorte de « sainte » hindoue, un être extrêmement spirituel qui avait fait le don de sa vie aux autres et qu’on disait incarner « l’amour inconditionnel » (rien que ça !).

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Je me suis juste dis « whaou », ça doit être quelque chose de rencontrer une femme pareille et le souhait que l’occasion m’en soit donné s’est allumé en moi et puis je n’y ai plus vraiment pensé… Des années plus tard, voilà que je reçois via mon compte facebook, une page événement transmise par une amie. Surprise : il s’agit de la tournée d’Amma en France. Elle était à Paris du 26 au 28 octobre, pile pendant mes jours de congés et tout près du pied-à-terre fourni par mes parents ! Ça ne fait ni une ni deux dans mon esprit : j’irai ! Qu’est-ce qui m’a poussée ? Une évidence, un ressenti puissant, c’était le moment pour moi, cette expérience m’appelait.

Je crois que la vie est faite pour vivre des expériences et que c’est ce qui fait la richesse de notre existence. Quand quelque chose m’interpelle, je n’hésite plus longtemps avant de tenter l’aventure. Il y a une petite voix en vous qui vous guide vers les expériences qui feront sens pour vous et apporteront des éléments de réponse à vos quêtes. Je ne savais pas ce que j’allais trouver, ni ce que je cherchais en y allant, mais ma petite voix le savait visiblement…

Dans l’attente de l’étreinte d’Amma

Mercredi 26 octobre. Paris 19e arrondissement. Me voilà à 5h30 du matin devant les grilles du Paris Event Center. Une chance, il ne fait pas trop froid… heureusement car l’attente s’annonce longue. J’ai eu du nez de me lever si tôt car je suis loin d’être la première. La file est déjà bien formée et alors que je suis arrivée depuis à peine dix minutes, elle s’est encore rallongée de plusieurs mètres dans mon dos. C’est impressionnant. Je n’aurais quand même pas pensé que cette femme attirait tant de monde hors des frontières de son pays d’origine.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Après deux heures d’attente, la file désormais interminable commence à se mouvoir : les grilles s’ouvrent et nous piétinons pour les passer, un à un. J’ai fait la connaissance de quelques personnes dans la file à force d’attente : deux femmes qui rencontrent comme moi Amma pour la première fois, et un couple qui a déjà reçu plusieurs fois son étreinte et qui ne manque jamais l’occasion de la recevoir encore. Ils parlent d’un événement qui a changé leur vie sur le long terme et la suivent même dans plusieurs pays du monde… c’est impressionnant. J’ai désormais hâte de voir comment je vais vivre ce moment.

A quelques pas de l’étreinte d’Amma

Les files se divisent entre ceux qui voient Amma pour la première fois et les autres. Munis de nos petits jetons nous avançons et nous approchons enfin des locaux et retrouvons un peu de chaleur grâce à un thé Tchaï distribué par quelques vendeurs à l’entrée. Fouille, vestiaire. Cette fois-ci nous sommes dans la grande salle. C’est immense, il y a des milliers de chaises de prévues devant l’estrade où Amma sera installée. Je commence à ressentir des choses étranges et je ne suis pas la seule. Quelques rares personnes déjà submergées par l’émotion, versent des larmes. Je suis étonnée par l’intensité de cette ferveur par anticipation. Et pourtant, moi qui suis assez sensible aux ressentis dans mon corps, je sens de plus en plus de densité et de vibrations dans mes mains, puis mes bras, et enfin ma poitrine, ma tête est comme chargée. Plus j’avance plus je sens des émotions me traverser, sans que je sache à quoi elles se rapportent. Je me vois faire quelques expirations, comme des soupirs, pour évacuer toute cette accumulation d’énergie.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

10h. Je suis enfin installée sur le siège qui m’a été assigné. L’organisation est impressionnante étant donnée la foule présente. Amma vient d’arriver sur l’estrade et adresse un discours à la foule. Un message de compassion et d’entraide. Je la considère avec curiosité après avoir vu, pendant les derniers mètres de file et d’attente assise, défiler sur les écrans de la salle les différents reportages sur sa vie et son œuvre caritative à travers le monde. Une petite femme indienne au visage rond et bonhomme. Une méditation collective commence, méditation pour la paix dans le monde, un moment assez intense quand il est vécu aussi collectivement. Je me laisse gagner par une émotion douce.

L’étreinte d’Amma, je reçois enfin le darshan

11h Tout s’organise pour le darshan. Nous avons tous reçu des tickets de passage et devons attendre le tour de notre groupe désigné par une lettre de l’alphabet. J‘en profite pour me recueillir, noter quelques intentions, penser à ceux que j’aime et que je souhaite joindre à moi par la pensée pour cette étreinte. Etant arrivé tôt, mon tour arrive assez vite ! Certains n’ont pas eu la chance d’obtenir un ticket avec code alphanumérique et n’ont qu’un « ticket d’échange ». Je prends place dans la file latérale qui mène à l’estrade. Amma a déjà commencé les étreintes à tour de bras depuis un bon moment : un écran retransmet l’image des étreintes. Certaines personnes semblent bouleversées. Tout est fait pour que les étreintes se succèdent le plus efficacement possible, grâce à une logistique incroyable. Amma doit pouvoir bouger le moins possible : elle va donner quelques 20 000 étreintes en trois jours.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Je passe de chaise en chaise jusqu’à l’estrade, mon tour approche. Me voilà sur la dernière chaise avant de me retrouver agenouillée face à Amma. Les bénévoles m’exhortent à me lever et à avancer, me positionnent, et tout à coup je suis contre Amma, la tête sur son giron, ses bras autour de moi. J’ai du mal à réaliser. Je sens son contact enveloppant, et elle psalmodie à haute voix près de mon oreille des mots dans une langue inconnue de moi. Et tout à coup, elle relâche son étreinte et les bénévoles se ressaisissent de moi et m’aident à me relever. L’un d’entre eux m’invite à me rasseoir si je le souhaite sur la chaise mise à disposition sur l’estrade. Ce que je fais. Je suis un peu tremblante, je ne sais pas pourquoi. Je laisse passer les tremblements et je repasse en revue ce qui vient de se passer un peu trop brutalement à mon goût tandis que les étreintes se succèdent encore.

Comment j’ai vécu l’étreinte d’Amma

Je m’attendais à tout sauf à ça. Je n’ai pas été émue aux larmes, ni n’ai vécu un moment d’échange intense, mais j’ai juste été « saisie » ! J’ai eu l’impression d’être catapultée dans les bras d’Amma, d’avoir reçu cette étreinte sans comprendre, d’avoir été assaillie par les incantations et le bruit alentours et de m’être retrouvée à nouveau sur mes pieds après un moment hors du temps. Une analogie étrange me vient en tête : j’ai eu l’impression d’un accouchement, le tumulte d’une naissance où l’on est saisi par le personnel médical un peu vivement, placé sur la poitrine de sa mère sans transition et puis retiré aussi vite pour subir diverses manipulations.

Je serais incapable de dire le temps qu’a duré cette étreinte. Je constate juste l’intensité de ce ressenti, de ce saisissement, surprise de l’avoir vécue de cette manière. Je sens cependant qu’il s’est passé quelque chose d’important et que je ne vais pas ressortir de ce bâtiment comme j’y suis rentrée. Un peu sous le choc, j’échange quelques mots avec mes camarades de file d’attente déjà passées au darshan elles aussi. Et puis je repars, dans un état indéfinissable.

Les effets de l’étreinte d’Amma dans le temps…

Même si j’avais été assez désarçonnée par mon ressenti durant cette étreinte, je me suis sentie l’envie d’y retourner les deux jours suivants. En principe on ne reçoit l’étreinte qu’une fois. Mais j’ai accompagné des amis le lendemain et ma mère le surlendemain. Aucun d’eux n’est venu assez tôt pour recevoir l’étreinte mais nous avons fait du bénévolat (« seva »), écouté les méditations guidées, chants de mantras et enseignements d’Amma ce qui est déjà un beau moment en soi.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Ce serait inconcevable que de chercher à définir ce que l’étreinte d’Amma m’a apporté exactement. Mais il est clair que depuis ce jour-là, mon énergie a changé. Le lendemain, j’étais dans une forme incroyable (j’ai couru deux heures d’affilée après avoir dansé une heure durant). Je sens ma zone thoracique moins oppressée. Au-delà des performances physiques, je me sens pousser des ailes. Je suis plus dynamique que jamais, j’ai envie de me mettre au défi, d’entreprendre. Il me semble plus facile d’abandonner des vieux schémas mentaux qui ne me servent plus, et de dépasser des peurs. Je prends les événements avec acceptation et confiance et je me relance plus aisément après les coups durs.

D’Amma à l’amour inconditionnel

Au contact de l’amour inconditionnel

Mais surtout, je me rappelle qu’Amma est censée incarner l’amour inconditionnel. Je crois que cette rencontre avec Amma n’est pas arrivée par hasard à ce moment de ma vie (comme rien de ce qui arrive d’ailleurs…). Je cherchais justement à vivre autrement l’amour. Avez-vous lu La Prophétie des Andes de James Redfield ? Dans cet ouvrage, il y a un passage que je vous recommande sur les relations de couple. Il y explique comment la plupart des couples sont formés par des individus instables qui ont cherché plus ou moins consciemment en leur conjoint le moyen de combler leurs manques. Comme beaucoup de couples, le mien s’était bâti dans un rapport de complémentarité et de co-dépendance. Un amour « béquille ».

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Mon désormais ex-conjoint Florent et moi, nous avons avancé et grandi ensemble, en nous sécurisant, nous confortant l’un l’autre. A notre rencontre nous étions encore de « grands enfants » et notre relation nous a permis de nous découvrir. Tout notre cheminement de ces années ensemble en développement personnel et spiritualité nous a finalement amenés à retrouver en partie notre potentiel en dépassant les peurs, en soignant les vieilles blessures grâce à un « nid » sécurisant offert par notre couple… Jusqu’à ne plus compter sur l’amour de l’autre pour nous aimer ! Plus nous devenions autonomes, moins nous nous devenions « nécessaires ». A présent, nous cherchons à devenir pleinement nous-mêmes, à nous réaliser individuellement pour pouvoir offrir notre plénitude à l’autre, notre futur conjoint, sans avoir nullement besoin que notre partenaire comble nos manques. Nous séparer nous pousse dans nos derniers retranchements pour aller explorer les peurs que nous n’avions pas osé affronter, les limites non franchies au moment où notre couple devenait davantage « une planque » qu’une aide.

Qu’est-ce que l’amour inconditionnel ?

Cet article va être l’occasion pour moi de vous inviter à vous interroger sur l’amour. Quelle qualité d’amour donnez-vous et recevez-vous ? Ce mot recouvre tellement de réalités différentes. En fait, seul l’amour inconditionnel devrait pouvoir être désigné par ce terme. Un amour qui ne pose pas de conditions… celui qui s’en rapproche le plus est justement celui d’une mère (« Amma ») pour son enfant. Elle est censée l’aimer de cette manière.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Dans les faits, même les mères sont faillibles et les parents ont parfois tôt fait de laisser entendre à leurs enfants que, s’ils ne sont pas conformes à leurs désirs, ils ne les aimeront pas autant. Combien d’enfants se sentent rejetés ou déconsidérés (et le sont parfois effectivement), par leurs parents parce qu’ils n’ont pas suivi la scolarité, la carrière, la religion, n’ont pas les capacités et talents, le caractère, le comportement, la sexualité attendus… Comme le dit souvent mon formateur coach de vie Gilles Guyon : « nos parents sont hélas loin d’être des sages ! », ils ont eux-mêmes leurs peurs, leurs blessures, leurs croyances limitantes non dépassées et qui rendent leur amour immature même s’ils sont censés être les adultes modèles.

Aimer sans limiter

Amma, qui est comme l’allégorie de cet amour inconditionnel, nous rappelle que nous avons la possibilité d’ouvrir notre cœur sans limite. Qu’il peut accueillir tout le vivant, tout ce qui existe. Ce qui revient à aimer pleinement la Vie et toutes ses manifestations, à l’acceptation totale de ce qui est. De la même manière, elle ouvre ses bras à tous ceux qui viennent à elle sans distinction. Peu importe notre vécu, notre négativité, ce que nous considérons comme nos fautes ou nos erreurs. Elle est là pour nous et nous offre sa tendresse, sa compassion infinie. Combien de fois jugeons-nous les autres, les événements, nous-mêmes ? L’amour inconditionnel nous pousse à abandonner cette vieille habitude. Il ouvre notre cœur à la gratitude puisque nous admettons alors que tout est juste. Que tout a une raison d’être tel qu’il est en cet instant. La seule chose qui reste à faire est à remercier et aimer.  Tout est « cadeau ! ». Cet amour-là crée l’union et met fin à la séparation, à la division.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

L’amour vrai dissimulé sous de multiples masques

Nous pouvons tendre à un amour inconditionnel mais bien souvent nos peurs le corrompent. Notre ego et ses manques nous empêchent d’aimer vraiment. Le fameux coach de vie Max Piccinini, parle d’amour « bébé » ou d’amour « pute » (l’image est crue mais parlante !) : parfois nous aimons juste pour répondre à nos besoins, ou seulement si l’autre nous donne quelque chose en échange. Nous n’accueillons pas vraiment l’autre tel qu’il est. Notre amour est immature, et il est parfois difficile d’en prendre conscience.

Pour en donner une illustration simplifiée, une typologie non exhaustive :

L’amour narcissique :

c’est nous que nous aimons à travers l’autre. L’autre flatte notre ego. Vous savez quand notre petite amie ou nos enfants deviennent « une vitrine » que nous exposons pour obtenir l’approbation et l’admiration et susciter l’envie des autres !

L’amour par procuration :

L’autre devient un autre nous-mêmes, un prolongement à travers lequel nous vivons. Soit nous voulons qu’il devienne notre double, notre copie conforme, notre autre moi indissociable, c’est souvent le cas dans l’amour « fusion ». Soit nous en faisons notre moi amélioré, chargé de réaliser toutes nos aspirations, nos désirs, nos ambitions inassouvies. Comme ce père qui veut que son fils prenne sa suite pour, inconsciemment, continuer à vivre à travers lui, ou que son ambition avortée prenne vie.

L’amour vampirisant :

Nous avons besoin de l’autre. Nous avons l’impression de n’être rien sans lui. L’autre doit sans cesse nous prouver son amour, nous témoigner son attachement. Vous connaissez peut-être des mères qui dépriment sans leurs enfants, qui ont l’impression que leur vie n’a plus de sens quand ils ne sont plus là. ». Dire « tu es tout pour moi » peut sembler romantique mais c’est en fait un délire dangereux et une aliénation.

L’amour pansement :

L’autre est là pour nous rassurer, combler notre besoin de sécurité ou d’affection. Parfois ce que nous aimons ce n’est pas l’autre mais la peur ou la souffrance à laquelle il remédie. Faire un bébé pour enfin pouvoir donner et recevoir de l’amour et se sentir utile, se mettre en couple par peur de la solitude, pour se sentir « casé », sur le rail…

L’amour Pygmalion :

Nous façonnons l’autre selon nos souhaits, pour qu’il réponde à nos attentes et que nous sentions notre importance. L’autre nous est comme redevable. Il nous doit tout.

etreinte amma darshan amour inconditionnelL’amour idéaliste :

Lorsque l’on cherche l’amour pour l’amour, les sensations, les émotions, le vécu qu’il procure. L’autre ne devient que le moyen de nous les procurer mais est en fait très substituable.

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

Derrière toutes ces formes d’amour amoindries, déformées, il y a toujours la même cause : le manque d’amour pour soi. Ce vieil adage qui dit qu’on ne peut aimer l’autre qu’en s’aimant soit même est tout sauf un vieux cliché niais ! S’aimer n’est pas une mince affaire mais ce n’est pas non plus une abstraction : il y a des moyens concrets de retrouver l’amour de soi.

Les moyens pour renouer avec l’amour de soi :

Cesser l’auto critique et cultiver la bienveillance avec soi. Avec persévérance corriger toutes les pensées, tout le discours de blâme et de jugement envers soi et en trouver l’antidote pour modifier le rapport à soi. Une mauvaise appréciation de soi fausse notre rapport aux autres, nous nous devons du respect, de l’empathie et du soin en pensées, en paroles et en actions.

Ecouter ses besoins et sortir de l’auto-sacrifice, respecter son espace personnel, savoir dire « non » et se faire du bien avant de vouloir s’occuper des autres.

Suivre ses envies, celles qui nous nourrissent, nous procurent de la joie. Cultiver ses passions, sa créativité.

S’ouvrir à la nouveauté, oser le changement dans sa vie, tenter des expériences inédites pour enrichir sa vie et s’enrichir. Le sentiment de la valeur de soi passe par là.

Dépasser ses peurs, se mettre au défi régulièrement pour élargir sa zone de confort et améliorer l’estime de soi.

Remodeler ses croyances limitantes, celles qui nous confinent dans la peur ou la négativité. Chausser de nouvelles « lunettes » pour voir la vie autrement en cultivant sagesse, philosophie, spiritualité.

Se réaliser, mettre en œuvre soi-même ses aspirations. Oser devenir à chaque instant la personne que l’on souhaite être en laissant derrière le passé.

etreinte amma darshan amour inconditionnel

Contribuer, trouver comment s’engager dans le monde et incarner ses valeurs.

Plus on rentre dans cette démarche, plus nous sommes bien avec nous-mêmes. Sans besoin d’accessoires, d’événements ou d’individus extérieurs à nous pour nourrir notre appréciation personnelle. L’amour peut alors devenir un don complet de soi sans attentes et sans compromission, un partage réel et non un marchandage déguisé. Bien sûr, vivre l’amour inconditionnel est le cheminement d’une Vie, (voire de plusieurs ;) ) et l’humain navigue d’un amour conditionnel à inconditionnel sans cesse. L’ objectif étant de tendre à vivre de plus en plus souvent l’expression inconditionnelle de l’amour malgré les va-et-vient !

Le mot de la fin à Amma…

Je vous laisse sur quelques citations choisies d’Amma :

« Le seul propos de la vie spirituelle est de renoncer à tout ce qui n’est point nous-mêmes et de devenir ce que nous sommes réellement. »

« Grandissez sans rien perdre de votre innocence. Et en grandissant, restez humbles en toutes circonstances. Votre croissance physique ne doit pas affecter l’enfant en vous. Que votre intelligence devienne plus vive, que votre mental gagne en clarté et en vigueur, mais tout en développant ces facultés, permettez aussi aux sentiments du cœur de grandir. »

« Efforçons-nous de vider l’intellect des pensées inutiles et de remplir notre cœur d’amour.
C’est la solution à toutes les souffrances et à la confusion générale de la société moderne. »

« Le but des pratiques spirituelles est de développer un cœur débordant d’amour envers tous les êtres. »

Je vous invite aussi  à consulter le site qui vous donnera tous les détails sur sa vie et sa fondation pour ceux qui voudraient aussi aller à sa rencontre et contacter l’amour inconditionnel en eux au cours d’une étreinte très spéciale !

 

 

Restons en contact

Soyez informé de notre actualité et recevez votre cadeau : nos 10 principes clés au service de votre vitalité et de votre épanouissement

1 commentaire sur "L’étreinte d’Amma, vivre l’amour inconditionnel"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire