diathèse

Diathèse, que dit-elle sur mon état de santé ? Fil rouge n°1

Et notre fil rouge « « se poursuit avec ce nouvel article sur les diathèses en naturopathie. Envisager votre organisme avec cette notion de diathèse peut transformer votre vision de la santé et vous aider à comprendre et prévenir la maladie, ou à retrouver un état de forme. Le surgissement de la maladie, n’est pas hasardeux ! Il est même très conditionné et suit une logique évolutive prévisible qui est lié à l’âge, au sexe mais pas seulement.

Qu’est-ce qu’une diathèse ?

Une histoire de prédispositions

En naturopathie, il existe un concept central que tout praticien doit maîtriser : la diathèse. Mais il est bon pour tous de prendre connaissance de ce concept qui n’est pas réservé aux spécialistes : Il est essentiel pour évaluer notre « terrain », cad l’état de notre organisme et de ses fonctions.

Chacun d’entre nous, naissons avec une constitution particulière : un ensemble de particularités qui font la spécificité de notre organisme, son identité. Ce que le naturopathe appelle diathèse désigne les particularités de notre corps qui le prédispose à telle ou telle faiblesses et maladies. Ces prédispositions sont en partie héritées de nos ancêtres, via les gènes, mais peuvent aussi avoir été créées par nous-mêmes sur le long terme à cause de choix inadaptés dans notre mode vie.

Le corps en mode « survie »

Ce qu’il faut bien avoir en tête, c’est que ces diathèses correspondent en fait à la stratégie particulière qu’adopte le corps pour assurer sa survie face à des perturbations. Elles reflètent les mécanismes d’adaptation du corps : ils sont progressifs et manifestent un ensemble de symptômes évolutifs qui correspondent à des pathologies de plus en plus lourdes. Ces mécanismes sont soit hérités génétiquement soit acquis.

diathèse
STRATÉGIE DE SURVIE

Un exemple concret : il se peut que notre héritage génétique conduise notre corps à avoir la peau très surchargée parce que c’est le mécanisme que notre lignée a mis en place pour contrer un afflux trop grand de toxines et toxiques (par l’alimentation, l’environnement, le stress, les métabolismes déréglés) en se servant préférentiellement de la peau pour évacuer les excès que les intestins, les reins et le foie n’arrivent plus à gérer. C’est comme cela que, de génération en génération, s’est transmis ce qu’on appelle une diathèse « cutanée ». Cette diathèse ne s’est développée et transmise qu’à cause d’une perturbation originelle (l’excès de toxines et l’affaiblissement des autres portes de sortie). Les descendants de cette lignée peuvent donc naître avec un terrain marqué par cette diathèse, qui est la stratégie de survie que nos gènes communiquent aux générations suivantes pour qu’elles puissent perdurer mais qui induit des faiblesses du terrain.

Pourquoi il est bon de connaître sa diathèse !

Je reprends le volant…

Il est donc important de connaître sa diathèse pour savoir comment fonctionne notre corps, quels sont ses stratégies, ses points forts et ses points faibles hérités. Si je sais que j’ai une diathèse cutanée, je peux, très tôt, être attentif à ma peau pour éviter de développer toutes les maladies associées à cette diathèse comme l’eczéma, acné, l’érythème… ces pathologies ne sont en fait que la manifestation de l’exécution de la stratégie de survie, mais je peux prévenir son déclenchement si je sais qu’en encrassant mon « terrain », ma peau va être vite mise à contribution. Je saurais, par exemple, qu’il me faut soutenir l’élimination par mes intestins et mes reins très régulièrement, soutenir mon foie par des cures de plantes par exemple, soulager ma peau par des bains alcalins, du brossage à sec, du sauna ou du hammam, et surtout avoir un mode de vie le moins intoxiquant (le stress fait partie des facteurs d’intoxication) possible. Un travail émotionnel sur mon rapport aux autres et à mes limites, à la séparation également peut être utile. La connaissance de mon terrain me rend maître de ma santé, je peux anticiper ses failles et besoins et éviter l’apparition de pathologies réelles même si ma constitution m’y prédispose !

diathèse
TOUT PART D UN CHOIX

Et je sais où je vais !

On comprend donc que la maladie, loin d’apparaître par hasard, se manifeste dans l’organisme qui lui correspond (selon la stratégie de survie transmise par nos gènes) et parce que nos conditions de vie présentes le permettent !!! Notre système de santé actuel ne nous apprend pas à connaître notre corps dans son fonctionnement particulier, ni ne nous éduque à en prendre soin pour prévenir la maladie. Si bien que, en toute ignorance, nous aggravons bien souvent notre diathèse car l’homme a malheureusement tendance à agir en ce sens : tout simplement parce que nous répétons le mode de vie néfaste de nos ancêtres, celui qui, justement, a généré l’émergence de cette diathèse particulière pour permettre leur survie ! Or plus nous négligeons notre diathèse, plus notre corps met en place des mécanismes de survie plus puissants, et nous passons alors d’une diathèse aux manifestations pathologiques peu handicapantes, à des manifestations plus lourdes, jusqu’à passer à une nouvelle diathèse correspondant à un état de dégradation du terrain beaucoup plus grave. Et c’est cette nouvelle diathèse témoignant d’un terrain encore plus dégradé que nous transmettrons peut-être à nos enfants !

En effet, il y a une évolution dans les diathèses. Et cette évolution est conditionnée par NOTRE MODE DE VIE ! Plus nous respectons notre corps et lui donnons des conditions de vie propices, moins notre diathèse s’exprime et nous restons en santé. Nous pouvons même faire régresser une diathèse et revenir à un niveau de vitalité supérieur et le transmettre aux générations suivantes. Dans un environnement sain, notre organisme n’a en effet plus de raison d’adopter certaines stratégies de survie et nos symptômes divers et variés ne sont que le signe de tentatives d’adaptation du corps à un environnement dégradé !

diathèse
CHOISIR LA ROUTE QUI ME MÈNE LOIN

Comment la diathèse explique toutes ce qu’on ne pouvait vous expliquer sur la cause de vos symptômes et maladies ?

Tant de maladies particulières pour un dysfonctionnement global…

L’approche diathésique nous aide à comprendre qu’il n’y a pas une pathologie et un traitement correspondant, MAIS qu’il y a un ensemble de pathologies qui correspondent à une perturbation générale du terrain héritée ou créée suite à un mode de vie inadapté. Il ne s’agit donc pas de lutter contre les symptômes d’une maladie, mais de comprendre l’adaptation du terrain qui se manifeste par ces symptômes pour lui redonner le soin et les conditions de vie qui feront qu’il n’aura plus à mettre en place cette adaptation. Par exemple, la diathèse lymphatique correspond à des maladies diverses : allergies, maladies ORL, arthrite, trouble gastro-intestinaux. La médecine allopathique va lutter contre les symptômes de ses maladies (avec des antibiotiques ou des antispasmodiques ou encore des anti-inflammatoires…) sans comprendre que ce sont des réactions du corps mises en place par l’organisme lui-même afin de survivre à un déséquilibre : en l’occurrence, pour cette diathèse, le système lymphatique de notre corps, chargé de l’élimination des déchets, se trouve saturé si bien que les ganglions lymphatiques enflent, le système immunitaire est débordé et devient hyper réactif, l’élimination se fait par catarrhes ce qui donne lieu à toutes ces maladies variées.

diathèse
LE POURQUOI DE VOS SYMPTÔMES

Pas de fatalité dans l’évolution de nos maux !

Comprenons bien que si nous bloquons ces réactions adaptatives à l’aide de médicaments et que nous n’aidons même pas notre corps à se nettoyer, à éliminer les déchets responsables de cet état, la surcharge en toxines et toxines est toujours là, empire et nous aurons besoin de traitements de plus en plus forts. Nous allons passer à une diathèse plus handicapante et notre corps, s’il n’est toujours pas écouté et respecté, va manifester des maladies encore plus lourdes. L’essentiel est donc de remettre en question son mode de vie à temps pour ne pas aller de mal en pis et pour prévenir la manifestation de notre diathèse de base. Nous éviterons ainsi des réactions en chaîne du corps, qui, de mécanisme d’adaptation en mécanisme d’adaptation, passe à des modes de survie de plus en plus précaires ! Notre énergie vitale chute, et cette diathèse qui n’était qu’une prédisposition, un avertissement, nous conduit de maladie en maladie, jusqu’à la mort.

 

Quelle est ma diathese ? ET comment aider mon corps ?

Identifions notre diathèse propre, prenons-nous en main pour éviter à notre corps d’utiliser la roue de secours, ménageons-le avec prévenance, soutenons-le dans ses faiblesses inhérentes, travaillons à le consolider là où il en a besoin et il nous récompensera par une grande vitalité.

diathèse
VOUS ÊTES VOTRE MEILLEUR ALLIE

La liste complète des diathèses à télécharger en un clic vous aidera à déterminer l’état de votre terrain et ses prédispositions d’après les symptômes associés, vous trouverez aussi des pistes pour prendre soin de vous en fonction de ces diathèses pour que votre mode de vie optimise votre vitalité, cliquez ci-contre.

Connaitre votre diathèse, c'est avoir un tour d'avance sur la maladie... Pour identifier la vôtre et savoir comment prévenir plutôt que guérir, recevez notre liste-conseils

En bonus vous serez informé en avant première de nos dernières découvertes !

Un naturopathe pourra aussi l’identifier, notamment à l’aide d’un bilan iridologique (et oui, l’iris dans vos yeux en dit long sur votre santé !). Et en prenant l’initiative de consulter un naturopathe vous pourrez entretenir votre santé sans attendre d’être malade, connaître votre organisme et vous éduquer aux moyens d’en prendre soin pour lui donner les conditions les plus propices et réduire au silence les manifestations de votre diathèse. Le bon naturopathe a une mission éducative ! Il doit vous rendre indépendant en vous transmettant les clés de votre physiologie pour que vous ne pensiez plus que la santé est une affaire de chance, mais une pleine responsabilité en conscience et en connaissance de cause. Telle est la façon dont je conçois la naturopathie et me promets de la transmettre. Téléchargez dès maintenant la liste et dites-moi si elle vous a été utile dans les commentaires.

Avez-vous identifié votre diathèse ?  Cet article vous a-t-il aidé à comprendre le pourquoi de symptômes divers, ou de suite de maladies apparemment sans lien dont vous avez souffert ? Êtes-vous prêt à revoir votre mode de vie en fonction de votre diathèse ?

Restons en contact

Soyez informé de notre actualité et recevez votre cadeau : nos 10 principes clés au service de votre vitalité et de votre épanouissement

1 commentaire sur "Diathèse, que dit-elle sur mon état de santé ? Fil rouge n°1"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire