bactéries gouvernent flore intestinale microbiote

« Ces bactéries qui nous gouvernent », redécouvrez votre microbiote (1/2).

« Ces bactéries qui nous gouvernent » ( RTS.ch – reportage de Mario Fossati et Ventura Samarra) :

Le reportage à ne pas manquer pour saisir en quoi notre microbiote conditionne notre vitalité.

Avez-vous manqué ce reportage qui éclaire d’un jour nouveau notre flore intestinale (ou microbiote) et la façon dont-elle conditionne notre vie ?

Si oui, je vous invite vivement à lire cet article qui vous en récapitulera le contenu, des informations dont vous devez absolument avoir connaissance. Vous qui voulez retrouver la pleine vitalité, vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête, vous n’imaginez sans doute pas à quel point tout ce bel équilibre dépend de vos bactéries intestinales. Si, si ! Ces êtres microscopiques font partie de vous et font, en grande partie, l’individu que vous êtes ! Voilà pourquoi il est capital pour vous de ne plus ignorer leur existence et leur rôle et comment coopérer harmonieusement avec eux : découvrez comment, la qualité de votre existence en dépend.

la synthèse du reportage :

Nous sommes bactériens !

Nous sommes un être vivant… composé lui-même d’êtres vivants ! Voici par quelle étonnante révélation s’amorce le reportage et les données statistiques ont de quoi bouleverser notre vision de notre organisme : A 90% nous sommes bactéries ! Notre corps est constitué d’au moins dix fois plus de bactéries que de cellules. Elles représentent 1 à 2 kg dans notre intestin et ce microbiote pourrait être considéré comme un organe à part entière, un organe tout juste mis à jour par les chercheurs !

bactéries gouvernent flore intestinale
Nous sommes bactériens

En résumé, nous sommes davantage bactérien qu’humain ! Il est donc temps de considérer d’un peu plus près le rôle que ces bactéries jouent dans notre fonctionnement global.

Ces bactéries qui nous veulent du bien.

Finie la psychose, l’obsession d’un monde le plus stérile possible pour se préserver des « méchantes » bactéries. Les bactéries sont partout, notre environnement en est rempli , et des échanges continus de bactéries se produisent sans arrêt entre notre organisme et notre environnement. Or cette omniprésence bactérienne est en fait indispensable à la Vie. Le monde microbien est bénéfique, il serait insensé de vouloir s’en dissocier car elles font partie de nous.

A la naissance, nos parents nous transmettent leurs gènes mais aussi un patrimoine bactérien. C’est la mère qui est responsable de cette transmission : le placenta constitue un environnement stérile pendant la grossesse puis dès que cette poche est rompue l’enfant, lors de l’accouchement, est mis au contact des bactéries de la mère présentes dans la voie vaginale qu’il traverse et ceci est une étape capitale de la construction de son microbiote propre et de son immunité. La césarienne est, dans cette optique, problématique car l’enfant va être colonisée par un microbiote cutané (et non vaginal et digestif ) dont l’équilibre et la constitution n’est pas du tout le même que celui dont hérite le bébé né par voies basses.

bactéries gouvernent flore intestinale
Notre flore intestinale : héritage maternel

L’écosystème intestinal de l’enfant évolue et est en place à 2 ans, plusieurs centaines d’espèces bactériennes le constituent. Cette composition est propre à chacun comme une empreinte digitale. Les premiers instants de la vie conditionnent en tous cas cet écosystème : les bactéries déjà installées occupent l’intestin et opèrent une discrimination sur les bactéries qui parviennent ensuite dans l’intestin, et seules celles qui peuvent occuper une place vacante dans l’écosystème en place pourront coloniser à leur tour l’intestin.

Un microbiote miroir de notre état de santé

Le reportage rend compte de plusieurs expériences révélant le lien entre notre état de forme et notre flore :

D’abord en ce qui concerne l’obésité et certaines maladies associées. Elles montrent que des souris minces contaminées par les bactéries d’excréments de souris obèses avaient grossi à leur tour. Inversement, en donnant une certaine souche de probiotiques à des souris en surpoids, les chercheurs sont parvenus à les faire mincir.

Des études sur des souris stériles, montrent que sans le microbiote, le système immunitaire est mal développé et la digestion et l’assimilation moins efficace : les souris doivent davantage manger pour être nourries.

flore intestinale, microbiote, bactéries gouvernent
NOTRE FLORE INTESTINALE, REFLET DE NOTRE POIDS

A Amsterdam, au Centre Académique Médical, on expérimente la transfusion chez un patient malade d’excréments sains par sonde nasale jusqu’à l’intestin. Ces excréments sont des concentrés bactériens au 2/3 et ils parviennent à des résultats positifs sur le syndrome métabolique, le diabète. Mais les effets s’estompent en quelques semaines ce qui rend ce type de traitement peu viable.

Ainsi un bon état de forme est corrélé à une flore intestinale particulière.

Des bactéries maîtresses de notre psychologie.

Les scientifiques ont également constaté qu’un réel dialogue s’instaure entre nos cellules et notre microbiote. Il envoie des messages chimiques en permanence à nos cellules et communique donc avec notre organisme à la manière des neurotransmetteurs.

Or l’intestin est un gigantesque réseau de neurones (système nerveux entérique), relié au cerveau via le nerf vague et les bactéries qui habitent l’intestin peuvent donc conditionner cette transmission nerveuse. L’influence des bactéries sur notre comportement a été établie par des expériences multiples :

Une expérience menée sur des animaux en situation de stress montre que la prudence ou la curiosité de l’animal change selon sa flore intestinale ; l’animal stérile prend des risques, n’a pas la même conscience du danger. Tout se passe comme si la bactérie dictait notre comportement pour se préserver ! On parle de « coopération pour optimiser la survie de deux partenaires ». Mieux encore, en intervertissant deux flores intestinales, celle de rats dociles avec celle de rats agressifs, les comportements ont été inversés.

microbiote flore intestinale bactéries gouvernent
MA FLORE INTESTINALE VA BIEN, JE VAIS BIEN

Les scientifiques ne savent pas encore précisément à quel point les bactéries conditionnent notre comportement. Le dialogue bactéries/cellules est encore très méconnu. Mais certaines maladies mentales comme l’autisme sont d’ores et déjà soupçonnées d’être impliquées par ce dialogue.

Qui décide de ce que je vais manger ? Moi ? mon microbiote ?

Les scientifiques établissent cette relation à double sens :

  • Les bactéries accomplissent un travail digestif, elles permettent la transformation et l’assimilation des aliments
  • Mais les aliments ingérés conditionnent le type de flore de notre intestin. Notre régime favorise le développement de certaines bactéries plutôt que d’autres. Par exemple, un régime riche en graisse va favoriser le développement d’un certain écosystème.
  • Et finalement cette flore influe sur le choix de nos aliments, nos appétences.

Ainsi notre microbiote contrôle notre comportement alimentaire ! Mais c’est nous qui l’avons ainsi conditionné par nos habitudes alimentaires…

bactéries gouvernent flore intestinale microbiote
Vous êtes attirés par ce que votre flore intestinale apprécie

 

Rendez-vous dans la suite de cet article pour découvrir ce que nos petites bactéries intestinales nous réservent encore comme surprises !

Etes-vous prêt à accorder un plus d’attention à votre microbiote à la lumière de ces découvertes ? Partagez dans les commentaires et  sur les réseaux sociaux ces informations étonnantes !

Restons en contact

Soyez informé de notre actualité et recevez votre cadeau : nos 10 principes clés au service de votre vitalité et de votre épanouissement

1 commentaire sur "« Ces bactéries qui nous gouvernent », redécouvrez votre microbiote (1/2)."Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire