bactéries qui nous gouvernent microbiote

« Ces bactéries qui nous gouvernent », redécouvrez votre microbiote (2/2).

Nous voici de retour pour la suite de cette synthèse à la découverte de notre microbiote et de ces petites bactéries qui  semblent conditionner notre existence. Cet écosystème précieux mérite toute notre attention !

Un écosystème vertueux ou néfaste ? quand les bactéries déterminent la santé globale.

Un écosystème bactérien peut-il tomber malade ? Avec quelles conséquences ? Comment le soigner ? Voici les questions posées par la suite dans ce reportage.

Les études montrent que les personnes minces ou en surpoids n’ont pas du tout la même flore et que cette flore a une action complètement différente sur l’intestin qui les héberge : la flore de la personne mince a une action de protection des parois de l’intestin, alors que la flore de la personne obèse la dégrade jusqu’à la rendre perméable, ce qui a de nombreuses implications sur la santé globale, ainsi que sur « ce dialogue » entre cellules et microbiote.

L’objectif pour les scientifiques serait d’identifier l’ensemble des bactéries constituant le microbiote d’un homme dit sain pour traiter les patients malades. L’Inra, en 2010, a déjà décrypté l’entièreté du microbiote humain en laboratoire à partir du séquençage du génome bactérien contenu dans les selles.

flore intestinale microbiote bactéries gouvernent
QUELLE BACTÉRIE POUR NOTRE SANTÉ ?

Un écosystème à l’équilibre fragile !

Mais une alarme est lancée : il est important aussi à veiller à ne pas faire subir à notre flore des atteinte qui en perturbent le fonctionnement : des germes courants peuvent devenir très dangereux (mortel chez des personnes affaiblies) s’ ils entrent en contact avec certains polluant notamment des métaux lourds. Ils deviennent alors plus résistants aux antibiotiques, et se transforment en redoutable agents infectieux. Si l’écosystème est pollué, notre flore microbienne modifiée, peut donc devenir plus dangereuse.

Il existe une compétition permanente entre les bactéries et l’équilibre de notre écosystème peut-être mis à mal par les antibiotiques. Notre patrimoine bactérien ne se reconstruit jamais à l’identique après un tel traitement, il faut considérer ses conséquences irréversibles et ne pas le prendre à la légère. Les antibiotiques, en tuant la vie bactérienne, créent des vides qui peuvent être occupés par des bactéries générant un déséquilibre encore plus grand dans notre microbiote. Par exemple, Clautridium difficile est une bactérie qui profite du vide généré par les antibiotiques, et qui peut devenir mortelle (300 morts par jour au Etats-Unis ; cette bactérie est présente partout sur la planète).

flore intestinale microbiote bactéries gouvernent
Un écosystème à protéger

Rééquilibrer la flore plutôt que l’éradiquer en cas de pathologies

Les probiotiques peuvent changer l’écologie du système.

Dans cet esprit, le Centre gastro entérologie à Sydney, traite par transfert de micro biote fécal et obtient des résultats « miraculeux », notamment sur les patients âgés, le syndrome du côlon irritable, la rectocolite, la maladie de chron. Cette méthode pourrait aussi s’appliquer à l’allergie, à l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, le purpura thrombopénique idiopathique…

On commence à peine à découvrir à quel point le microbiote joue un rôle majeur dans le développement des maladies : il est donc désormais un enjeu de santé majeur ! L’enjeu pour les chercheurs devient de travailler avec notre microbiote pour prolonger la santé, conclue le documentaire.

Voir le reportage :

Cette synthèse vous a interpellé ? Vous êtes désireux d’en voir davantage ? Pour visionner le reportage en intégralité, cliquez ici.

flore intestinale, microbiote bactéries gouvernent
A VOIR POUR COMPRENDRE VOTRE FLORE INTESTINALE

Et pour aller plus loin, il existe aussi un reportage d’ARTE : « Le Ventre, notre deuxième cerveau » que je vous recommande vivement !

Un reportage qui interroge…

  • Sur l’égocentrisme et la vanité de l’humain : l’homme découvre aujourd’hui que ses attirances, ses appétences, sa corpulence, son état de forme, son comportement, son caractère même correspond à l’état de sa flore intestinale. De si petits êtres qui font qui nous sommes à 90%… quelle prise de conscience pour son orgueil !
  • Sur son identité : Qui sommes-nous alors ? Sommes-nous déterminés par notre flore comme nous le serions par nos gènes. Nous ne pouvons nier que nous naissons avec un conditionnement certain sans pour autant céder au fatalisme. Nous héritons de données parentales mais nos choix, notre mode de vie, influent sur ces données.
  • Sur notre mode de vie : notre équilibre bactérien est en fait le reflet de nos choix de vie à partir d’un écosystème donné. Le reportage confirme le lien entre modification alimentaire et modification de la flore. Entre polluants et perturbations de la flore. En posant les bases d’une vie saine, nous orientons notre flore vers le maintien et la protection de la Vie.
  • Sur le rôle paradoxal des bactéries : longtemps pointées du doigt comme responsables de tous nos maux, elles se révèlent support de la Vie. Elles permettent par exemple une meilleure digestion et assimilation de nos aliments, permettent le développement correct de notre immunité. Elles sont un héritage précieux qui peut conditionner notre force de Vie. Ce sont des agents destructeurs au service de la Vie : elles décomposent pour mieux nourrir la Vie, c’est ainsi que cela se passe aussi dans la nature.
bactéries gouvernent flore intestinale microbiote
BACTERIES, AGENTS DESTRUCTEURS AU SERVICE DE LA VIE
  • Sur la (non) pertinence des antibiotiques : Comme leur nom l’indiquent, ils sont contre la Vie… mais est-il sensé de détruire l’écosystème bactérien en même temps que les bactéries pathogènes quand on constate ensuite un affaiblissement global de ce système ? N’est-il pas plus sensé de se demander pourquoi ces bactéries pathogènes se sont développées ou pourquoi certains germes sont devenus soudain si agressif ? N’est-ce pas à cause de facteurs environnementaux ? A cause de perturbations du milieu intestinal ?
  • Sur la (non) nécessité des transplantations fécales…: pourquoi ne pas rétablir naturellement l’équilibre intestinal en cessant de lui porter atteinte ? L’alimentation est en cause. Son implication est directe ! Notre pollution environnementale est en cause également. Les polluants, nous les ingérons quotidiennement !
  • Sur l’intégration de l’homme dans le Vivant : Une prise de conscience s’impose ; nous ne vivons pas par nous-mêmes et pour nous-mêmes. Notre vie est interdépendante de toutes les formes de Vie. Quand l’équilibre et la richesse du Vivant se dégrade, notre Vitalié aussi en pâtit. Notre organisme dépend des micro-organismes qui le composent et l’environnement dans son entier doit être préservé pour que tous les êtres vivants qui y évoluent se maintiennent en santé.
microbiote bactéries gouvernent flore intestinale
La vie est un tout cohérent
  • Sur l’harmonie du Vivant : En définitive, les forces de destructions que représentent les bactéries ne sont ni négatives, ni positives. Elles répondent aux nécessités de la Vie : intégrons-nous au Vivant et les bactéries œuvrent pour nous. Que notre comportement soit contre-nature et elles nous détruirons. Alors apparaît notre responsabilité et l’écologie ne devient plus seulement altruiste mais une affaire personnelle : nos organismes affaiblis par des modes de vie usants, un environnement altéré, subissent les assauts de bactéries de plus en plus résistantes et dont nous avons accru la résistance avec nos armes de destructions massives que sont les antibiotiques. N’est-il pas tant de vivre autrement et de respecter la Vie pour qu’elle ne se retourne pas contre nous ?
  • Sur l’importance de l’intestin : depuis bien longtemps, les techniques de santé naturelles s’intéressent à la santé de l’intestin comme conditionnant notre santé globale. Les découvertes scientifiques récentes ne font que confirmer son importance. Or notre mode de vie impacte directement son état, l’alimentation en particulier. Et si nous changions notre rapport à notre environnement et notre mode de Vie pour nous préserver des pathologies innombrables qui sont corrélés à la dégradation de l’intestin ( à sa perméabilité, sa dysbiose, son inflammation…) ?

Et vous, que retenez-vous de cette chronique ? Qu’avez-vous découvert ? Postez dans les commentaires et partagez sur les réseaux sociaux si cela vous a intéressé !

Restons en contact

Soyez informé de notre actualité et recevez votre cadeau : nos 10 principes clés au service de votre vitalité et de votre épanouissement

1 commentaire sur "« Ces bactéries qui nous gouvernent », redécouvrez votre microbiote (2/2)."Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire